LABORATOIRE DE RECHERCHE SUR LA FOUDRE

Unité de recherche Pégase

  
  

Le Laboratoire

Unité de recherche composite, le laboratoire de Recherche sur la Foudre (Unité de recherche "Pégase") est opérationnel depuis l'année 2009. Il trouve son origine dans la restructuration du Groupe d’Étude sur la Foudre fondé en 1994.
L’équipe composée d'un effectif de 16 scientifiques est structurée autour de chercheurs, d'ingénieurs et de techniciens provenant de différents organismes de recherches (laboratoires, instituts, universités..) de cinq nationalités différentes. Ils sont issus de diverses disciplines (astrophysique, physique, météorologie, physico-chimie des matériaux, géologie, botanique, etc...) et sont regroupés en trois divisions: Études & Recherches, Ingénierie & Instrumentation, Investigations & Analyses. Le laboratoire est placé sous la direction de Raymond Piccoli, astrophysicien et spécialiste de la foudre.

Les Recherches

Les recherches menées au laboratoire portent spécifiquement sur l'étude et l'analyse des effets de la foudre au point d'impact et de ses dégâts, c'est donc les derniers mètres du trajet de la décharge et toutes les conséquences et manifestations qui en résultent qui sont au coeur de nos travaux: foudre en boule, effets physiques au point d'impact, traces et dommages sur les matériaux et les végétaux, étude des traceurs, phénomènes spécifiques liés à la foudre, etc...

Le Laboratoire est à ce jour l'une des rares unités de recherches au niveau mondial à travailler sur le domaine très particulier qu'est l'impactologie kéraunique.
Parallèlement aux recherches et analyses en laboratoire, et afin d'étudier les phénomènes de la foudre en situation réelle, l'équipe du Laboratoire parcoure chaque année environ 60 000 kilomètres lors de traques aux orages principalement en France, en Italie et aux État-Unis.
Ces travaux menés en périphérie ou au coeur des orages permettent de collecter de nombreuses données scientifiques: spectroscopie d'éclairs, mesures physiques et météorologiques, photographies et vidéos, données radars...) utiles pour mieux cerner le comportement de la foudre et de ses effets.

Aux différentes études et projets, s'ajoutent plusieurs programmes de recherches majeurs en cours, notamment:
-Echantillonnage et caractérisation des produits issus du foudroiement dans la zone d'impact.
-Etude des décharges de foudre par spectroscopie optique.
-Etude des manifestations de la foudre en boule et les statistiques du phénomène.
-Création d'une échelle de classification observationnelle de la foudre en boule et des Phénomènes Lumineux Orageux Transitoires (P.L.O.T).
-Suivi de l'activité solaire et corrélation avec l'activité orageuse terrestre à l'aide du radiotélescope Bernard Milet qui sera mis en service fin 2016.

La science et les connaissances ne pouvant progresser que si les travaux, expériences et données sont partagés, les échanges interdisciplinaires sont nombreux et variés avec la mise en place de conventions de partenariats avec d'autres unités de recherches ou organismes scientifiques. Par ailleurs, le Laboratoire collabore régulièrement et apporte son expertise scientifique et technique à différentes agences gouvernementales en France et à l'étranger.

Le recueil d'informations concernant les dégâts de la foudre étant essentiel et afin d'avoir connaissance rapidement des cas les plus intéressants scientifiquement, notre unité de recherche s'appuie sur un réseau de correspondants en France et à l'étranger.
Le Laboratoire contribue également au réseau de détection de l'activité foudre
Blitzortung.org avec deux stations en France et une aux États-Unis.

Symposium International sur la Foudre et les Phénomènes Orageux

Tous les deux ans (prochaine edition les 10 et 11 mai 2017 à Aurillac), le Laboratoire organise le Symposium International sur la Foudre et les Phénomènes Orageux (ISL-SRP). Cette rencontre entre scientifiques et acteurs de la recherche sur la foudre et les phénomènes liés aux orages a pour buts de présenter et faire le point sur les travaux menés et de créer une synergie entre chercheurs.

A l'occasion du Symposium est décerné le "Prix Scientifique Pégase", ainsi que les "Médailles d'honneurs scientifiques Pégase". Ces différentes distinctions sont destinées à récompenser et à mettre en avant des chercheurs ou des personnes qui, par leurs travaux ou leurs actions contribuent activement à la recherche scientifique ou à sa promotion.

Espace muséographique sur la foudre et les orages

Dans cet espace d'information particulièrement axé sur la prévention des risques orageux et les dangers de la foudre, le Laboratoire est en mesure d'accueillir, gratuitement, sur rendez-vous, public et scolaires.
Il comprend: une exposition permanente (objets foudroyés, panneaux informatifs, photographies, observation de l'activité foudre en temps réel, projections de vidéos, etc...).

Le Laboratoire et l'environnement

Le Laboratoire a mis en place dans son fonctionnement un protocole strict de façon à réduire au minimum l'impact de ses activités sur l'environnement.

Celui-ci répond à l'engagement pris pour la sauvegarde et la protection de la nature dans le cadre de ses activités: utilisation de véhicules hybrides, usage de la video-conférence pour éviter le plus possible les déplacements, tri sélectif, réduction importante de l'utilisation du papier en privilégiant les supports électroniques, fournitures de bureau écologiques et recyclables...